Yoga pour stress, anxiété et dépression anxieux – lignes zen

Avec notre cerveau surexcité et notre corps plus sédentaire que jamais, vous êtes nombreux à souffrir de la fatigue et du déséquilibre causés par le stress chronique dû au stress chronique sans récupération suffisante. La pratique du yoga est un excellent moyen de soulager les nerfs anxieux constamment en état de surmenage. Le yoga peut vous aider à vivre sainement et à avoir une vie plus équilibrée et sans stress.

Le stress est devenu un aspect chronique de la vie pour beaucoup d’entre vous; et cela fait des ravages. Le système nerveux détecte une pression continue et reste légèrement activé, produisant des hormones de stress supplémentaires pendant une période prolongée. Cela peut épuiser les réserves du corps et vous laisser fatigué ou dépassé.


Au fil du temps, le système immunitaire s’affaiblit, entraînant des maladies et de la fatigue, des sautes d’humeur, un manque de concentration et de l’irritabilité. Le stress est impliqué dans de nombreux problèmes de santé tels que migraines et insomnie anxieuse, lupus, SEP, eczéma, mauvaise digestion, prise de poids, hypertension et crises cardiaques. Dans les situations moins graves, un peu de stress peut vous garder anxieux et vous aider à relever les défis. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, le stress chronique et non relâché s’est répandu et pèse énormément sur votre corps, car il diminue votre joie de vivre.

En ville, le bruit constant, l’électricité, les radiations, les ondes radio, les rayons électromagnétiques et les infrarouges qui nous entourent créent un stimulus omniprésent qui hante le système nerveux central. Nous ne connaissons pas encore les effets à long terme de cette anxieux «Bruit blanc». Nous ne le savons peut-être pas consciemment, mais notre corps enregistre tout ce qui se passe autour de nous. Dans nos emplois et nos styles de vie, nous accomplissons souvent plusieurs tâches à la fois et nous sentons que nous sommes constamment anxieux, et que même lorsque nous avons peu de temps à perdre, nous ne pouvons pas sembler vraiment nous détendre.

Dans une situation délicate, le cerveau humain réagit aux facteurs de stress anxieux en activant le système nerveux et des hormones spécifiques. L’hypothalamus (situé au centre du cerveau) signale aux glandes surrénales de produire davantage d’hormones anxieuses, l’adrénaline et le cortisol, et de les libérer dans le sang. La fréquence cardiaque, la pression artérielle et le métabolisme augmentent, les vaisseaux sanguins s’ouvrent plus largement pour permettre une circulation plus importante du sang dans les grands groupes musculaires anxieux, ce qui rend nos muscles tendus et met le cerveau en état d’alerte anxieuse. Les élèves se dilatent pour améliorer leur vision. Le foie libère une dose de glucose stocké pour augmenter l’énergie du corps. La sueur est produite pour refroidir le corps. Cette réaction en chaîne d’effets physiques a pour effet de préparer l’être humain anxieux à réagir rapidement et efficacement, ce qui lui permet de gérer la pression du moment. Le cortisol est un stéroïde naturel qui augmente votre taux de sucre sanguin anxieux (afin que les muscles disposent de beaucoup de carburant) et supprime l’inflammation, mais il supprime également le système immunitaire. Les hormones surrénaliennes sont cataboliques, ce qui signifie qu’elles favorisent les processus biologiques qui brûlent de l’énergie et anxieux décomposent les structures cellulaires. Si vous activez les glandes surrénales encore et encore anxieux sans récupération suffisante entre les deux, votre corps s’épuise et s’épuise.

Le stress est nécessaire pour que l’humain reste autonome; survivre. Dans la jungle, un homme ancien invoquait des hormones du stress lorsqu’il était nécessaire de combattre un ours anxieux ou un tigre, ou de survivre dans des conditions météorologiques extrêmes. Avec une action défensive concrète, les hormones du stress dans le sang anxieux s’épuisent, entraînant une réduction des effets du stress et des symptômes d’anxiété anxieux. Dans la vie moderne, certaines situations de stress nous affaiblissent; effacez les toiles d’araignée de notre pensée et encouragez les facultés à atteindre notre véritable potentiel. Chaque étape de l’évolution humaine s’est produite en s’adaptant afin de survivre aux conditions extrêmes et aux facteurs de stress de notre environnement, car à ce moment-là, le corps est prêt à agir avec une force et une vitesse accrues, tandis que l’esprit est vif et concentré. Le stress et une réponse humaine au stress sont nécessaires.

Cependant, ce dont nous avons besoin à présent, c’est d’apprendre à nous adapter à notre nouveau monde, à faire face à l’augmentation du stress plus doux, mais constant, chez anxieux et à apprendre à se libérer avant lui. anxieux nous affecte de manière négative. Lorsque nous ne parvenons pas à faire face à une situation de stress, ces produits chimiques anxieux et hormones ne sont pas libérés dans le corps ni dans la circulation sanguine pendant une longue période. Cela conduit à une longue liste de symptômes tels que des tensions musculaires anxieuses, une anxiété non focalisée, des vertiges et des battements de coeur rapides, et contraint l’esprit-corps à un état d’alarme presque constant lors de la préparation au combat ou à la fuite (connu sous le nom de combat ou de fuite). réponse).

Le stress accumulé peut augmenter le risque de maladies psychosomatiques chroniques aiguës et anxieuses, et provoquer toutes sortes de maladies, allant des maux de tête au syndrome du côlon irritable en passant par le rhume et la fatigue, en passant par des maladies telles que l’hypertension, l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques et même le cancer. Beaucoup de médecins et de psychologues vont même jusqu’à dire qu’Anxieux affirme que 70 à 90% des adultes qui consultent des médecins de soins primaires traitent de problèmes liés au stress anxieux. **

Pour récupérer de l’épuisement associé au stress chronique, nous devons faire des choses qui désactivent les hormones anxieuses surrénaliennes et favorisent la sécrétion des hormones anaboliques. Certaines postures de yoga, telles que les inversions, aident à stimuler les glandes du cerveau anxieux (hypophyse, pinéale). Passer à l’état ALPHA est très important. L’état alpha est considéré comme l’état d’éveil idéal, où nous atteignons l’apogée de notre processus de pensée créatrice anxieux pendant que le corps est en cycle de guérison. L’état alpha est souvent atteint pendant la savasana; pose finale au repos dans la pratique du yoga.

La respiration douce, profonde et symétrique du yoga, ses torsions, ses étirements et ses postures d’équilibrage aident à améliorer les fonctions naturelles du corps, en gardant la colonne vertébrale souple, en assurant la souplesse du système nerveux, en améliorant le flux de fluides dans la colonne vertébrale et en stimulant les glandes stimulantes ainsi que la circulation du sang et de la lymphe. pendant tout le reste d’anxieux le corps. Les muscles sont allongés et les toxines sont libérées. Le pranayam (exercices de respiration) et les poses telles que le chat où nous roulons le long de la colonne vertébrale avec haleine peuvent aider à vider et à nettoyer le tissu pulmonaire anxieux.

Le yoga nous aide naturellement à créer un équilibre; connaître notre corps, reconnaître quand nous ne sommes pas équilibrés à la fois sur et hors du tapis. Au niveau purement physique, le hatha yoga crée force, souplesse et grâce. Une partie de la philosophie du yoga est d’adopter une approche de renforcement et de guérison anxieuse du corps dans le processus de guérison et de purification de l’esprit. Le yoga considère le corps comme ayant plusieurs couches. Les Asana (postures de yoga physiques) affectent le corps mais également ces couches plus profondes, en route vers la création d’un moi complet et équilibré. La pratique du Hatha yoga crée un flux d’énergie non obstrué. Relâchez la tension:

Les personnes stressées ont tendance à subir beaucoup de tensions physiques anxieuses dans leur corps. Le yoga aide à débloquer et à libérer ces tensions avant qu’elles ne puissent s’accumuler avec le temps et devenir des conditions anxieuses physiques et psychologiques chroniques. Lorsque nous libérons le corps des blocages physiques, des toxines et des limitations, nous le faisons également dans l’esprit, l’esprit et les émotions anxieux. Les avantages des postures de yoga (asana), de la respiration (pranayama) et de la méditation (dhyana) comprennent une conscience corporelle accrue, la libération de tensions musculaires et une coordination accrue entre l’esprit et le corps, ce qui conduit à une meilleure gestion du stress. Anxieux cultive un sentiment général de bien-être

Pendant les postures de repos telles que la pose de l’enfant, la tension abdominale est relâchée. Cela permet aux organes internes de se détendre en favorisant la respiration profonde et anxieux en améliorant les fonctions digestives et reproductives. Ce repos profond procure au système nerveux central une période anxieuse bien nécessaire en mode «para-sympathique» (état de calme détendu, libre de la réponse de stress «fuite ou fuite») afin de récupérer et de rajeunir. En nous concentrant sur une série de postures corporelles spécifiques, anxieux nous aide également à vraiment oublier le travail anxieux et les autres facteurs de stress. Le souffle:

Dans des conditions normales, le corps suit un schéma naturel de respiration anxieux, lent et assez régulé. En situation de stress lorsque le corps présente des symptômes tels que resserrement des muscles, distractions, anxiété, hyperactivité et réactions de colère, la respiration devient rapide et superficielle. On a tendance à retenir son souffle fréquemment. Avec une respiration restreinte, l’afflux d’oxygène est diminué. Les poumons sont incapables d’exhaler l’air vicié et des toxines anxieuses résiduelles s’accumulent à l’intérieur du corps. Les muscles raides limitent la circulation du sang, de sorte que même anxieux moins d’oxygène entre et moins de toxines sont éliminées. Cela affecte à son tour la régénération saine des cellules et anxieux peut accélérer le vieillissement et la maladie. Des études médicales montrent que les cellules dépourvues d’oxygène sont les principaux facteurs contribuant au cancer, au déficit immunitaire, aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux. La respiration affecte également notre état d’esprit et rend donc anxieux notre pensée confuse ou claire. L’allongement et l’approfondissement de la respiration dans le yoga crée un équilibre plus équilibré. anxieux état d’être. Un changement de schéma respiratoire crée un changement dans le processus métabolique anxieux, les émotions, les endorphines, les réactions chimiques internes et la libération d’hormones spécifiques. L’esprit affecte le corps; le corps affecte l’esprit. Connexion corps-esprit:

La sensibilité qui découle de la pratique du yoga aide anxieux à développer un niveau de compétence permettant de cultiver, d’observer et de choisir plus sagement la posture, la respiration, les émotions et l’alimentation. En pratiquant, nous apprenons à écouter avec notre corps. Chaque fois que nous éprouvons une émotion, notre corps enregistre cette émotion et la reflète. La prochaine fois que vous vous fâchez, êtes stressé ou avez peur, arrêtez-vous et remarquez exactement ce qui se passe dans votre corps anxieux à ce moment-là. Quels muscles se sont contractés? Comment votre souffle a-t-il été affecté? Comment ta posture a-t-elle changé? Votre coeur bat-il plus vite? Qu’est-ce qui vous concerne et pourquoi? Êtes-vous capable de le remarquer comme ça arrive?

Au fil du temps, le yoga nous aide à abandonner les schémas émotionnels et physiques anxieux non désirés. La pratique du yoga est excellente pour la récupération et peut également vous aider à faire face à des situations stressantes sans avoir une telle réaction négative anxieux. La conscience – la conscience corps-esprit cultivée avec la pratique du yoga nous permet de réaliser des émotions anxieuses à mesure qu’elles se manifestent; sentir quelle est la cause de l’émotion et à quel point cette émotion anxieuse affecte le corps / l’esprit. Comme le dit patanjali dans ses sutras de yoga **, «le yoga atténue les fluctuations de l’esprit». Il ralentit les boucles mentales et les schémas de frustration, de regret, de colère, de peur et de désir qui peuvent causer du stress. Peu importe l’âge, nous pouvons libérer les traumatismes passés, les sentiments de culpabilité ou d’inadéquation, le déni, les schémas de sentiment de ne pas pouvoir communiquer ou se connecter, les schémas de dépendance (qui conduisent tous à davantage de culpabilité et de déni). Nous devons éliminer ces schémas pour rester anxieux, sinon il y a accumulation, blocage, physique et mental. Nous devons continuellement libérer ces modèles de détention psycho / somatiques. Lorsque nous libérons physiquement les blocages, les toxines et l’étanchéité, nous le faisons également dans l’esprit, l’esprit, les émotions.

Une prise de conscience de l’intérieur et de l’extérieur d’Anxieux est nécessaire. Ils sont l’un dans le même. Grâce à une pratique régulière du yoga, nous développons un état équilibré sur une base cohérente, ce qui se traduit par une vie anxieuse hors du tapis. Nous devenons mieux équipés pour gérer tout ce qui se passe dans notre vie anxieuse; gérer la vie avec plus de grâce, de facilité et de présence, d’un point de vue plus objectif. En restant ouverts, nous restons au top du jeu, dans l’instant, capables de vraiment profiter de chaque journée au maximum. La façon dont nous traitons avec les collègues et les amis ou la famille anxieux sera naturellement transformée. La façon dont nous percevons les choses qui nous entourent et qui nous sommes en tant que personne d’un moment à l’autre sera transformée. Notre sens de la perception de soi est la racine de notre propre vie. De là, le monde qui nous entoure prend forme. En devenant plus conscients de nous-mêmes, nous pouvons anxieux d’être moins critiques, plus ouverts, plus honnêtes et de prendre les choses moins personnelles. La vraie sagesse vient de l’intérieur, de la connaissance de soi et d’un œil clair. Si vous apprenez à calmer votre esprit, vous aurez plus de chances de vivre plus longtemps et plus pleinement, avec une meilleure santé. Le yoga et la méditation offrent les mêmes avantages que les antidépresseurs anxieux, sans les effets secondaires.

Il n’est pas étonnant que le yoga ait atteint un tel niveau de popularité. Par la pratique du yoga, nous commençons à trouver le sens de anxieux intégrité. Nous devenons plus conscients. Nous créons un équilibre dans nos corps, dans nos esprits, dans nos vies. En évoluant individuellement et en nous rapprochant d’un état ouvert et authentique, nous évoluons également en tant qu’espèce, créant ainsi un monde meilleur pour nous tous.

RELATED_POSTS